Avertir le moderateur Les blogs du Téléthon sont hébergés par blogSpirit Téléthon 2015 header

26/03/2010

Métamophose

No comment, c'est juste un sablier et le temps qui passe.............


metamophose,myopathie,fsh,poeme



Métamophose


Communicant par un goulot rétréci,
deux vases rebondis, l'un se vide, l'autre s'emplit.
Inlassablement il passe par ce goulot rétréci.
Est-ce du sable, si fin qu'il ne peut s'arrêter?
Ou est-ce des larmes, qui jamais n'ont coulé?

Impossible d'inverser le cycle, ni de le stopper,
les parois sont glissantes, je ne peux m'agripper.
Inlassablement il s'écoule, il faudra bien y passer,
par ce goulot rétréci, je n'y échapperai pas.
Pour m'en sortir, il n'y a qu'une issue, elle est en bas.

Attiré vers la sortie comme aspiré par un siphon,
engagé dans ce goulot, je n'ai plus pied et ne vois plus le fond,
membres actifs auparavant, se rétrécissent à l'unisson.
La sensation que procure cette perte de soi est ineffable,
accouchement bis avec douleurs continues, mais supportables.

Inlassablement, il passe, et doucement tu me "pantinises" ,
indépendamment de ma volonté tu me "désautonomises",
et pour ces "x" raisons en "ise", te tutoyer je m'autorise.
Tu me suis, souviens-toi, autant que je me rappelle
depuis toujours, mais dis-moi : comment tu t'appelle ?

Par dédain, pudeur ou timidité, tu ne dis mot,
mais avant que ton silence ne m'oppresse et altère mon ego,
je m'empresse de te donner un nom illico.
Des fils entrelacés sur le meuble, posés ça et là,
je te découvre par hasard, Paty tu t’appelleras.

Parée d'un diadème de fleurs comme auréole,
inaccessible perle des îles, ta beauté me désole
car ignorant tout de ton patois, je ne peux la décrire en créole.
Mangue pulpeuse à souhait issue de mon imagination,
muse exotique, soumise, à la merci de mon inspiration.


Tous droits réservés

10:14 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : metamophose, myopathie, fsh, poeme

Les commentaires sont fermés.